Christian Auclair offre une 2e succursale Doddly Pizza et près de 400 $ amassés pour Mario Busque

Texte, photo et entrevue de Gabriel Gignac

befunky-collage

La demande était forte et l’offre était belle, Christian Auclair, propriétaire de Doddly Pizza, a procédé à l’ouverture officielle de sa deuxième succursale située au deuxième étage de Place Beauceville le jeudi 31 janvier dernier. Pour l’occasion, les fidèles amateurs de la Doddly Pizza ont décidé de remplir son restaurant et dévorer les savoureux mets de leur ¨Gourou¨.

Christian Auclair se dit chanceux et heureux d’avoir une clientèle aussi fidèle. Ce dernier a raconté au micro de Grizzly Média comment l’idée de la deuxième succursale lui est venu et ses projets d’en ouvrir possiblement une de plus à Saint-Georges.

Le nouveau restaurant de Place Beauceville offrira des déjeuners à partir de 8 h, ce qui est une nouveauté pour Doddly Pizza. Le propriétaire,souligne que si la demande est forte le restaurant pourrait même offrir le premier repas de la journée encore plus tôt.

Lors de l’entretien, M. Auclair a révélé un grand secret sur sa recette de sa sauce spaghetti….il y a un peu de sa maman dans celle-ci.

Il est possible de connaître les horaires des deux restaurants Doddly Pizza en consultant la page Facebook de Doddly Pizza.

Une pizza du Grizzly qui rapporte à Mario Busque

Par ailleurs, Christian Auclair a confirmé que la Grizzly Média pizza a été un grand succès alors que près de 400 $ seront remis au bénévole Mario Busque. La pizza, qui était pour les gourmands, avait pour but d’amasser des fonds pour que Mario, ce grand bénévole de la Beauce, puisse s’offrir un cadeau.

Gabriel Gignac et Christian Auclair se disent heureux du montant recueilli pour Mario et souligne que la Pizza est encore disponible seulement sur demande en restaurant.

Fais-toi plaisir Mario !

Grizzly Média remercie ses partenaires : Garage Jim AutoAJC Fenextras Beauce,Beauce Boeuf , Studio Énergie Plus , Peinture +et Gestion Informatique P.C.

                 18813281_1959851020926375_2509112633048549384_n35628463_1999261650387443_5162070765851377664_nhqdefault

 

 

 

Nino Mancuso : Le geek qui est devenu le super-héros de Shawinigan

Texte et entrevue de Gabriel Gignac / Photos : Courtoisie

befunky collage

Depuis son jeune âge, Nino Mancuso est un amateur de l’univers des ¨comics¨ et de la lutte. Celui qui idolâtrait les gens plus grands et plus forts que nature est devenu une sorte de super-héros pour sa ville, Shawinigan.

Nino porte plusieurs chapeaux, soit ceux d’ancien lutteur et promoteur pour la FCL, réalisateur et producteur de la série Web ¨Rapaces¨ en plus d’être l’organisateur du Shawicon sans compter son travail comme responsable de la logistique à Culture Shawinigan.

« Je suis un gars des multiples projets. J’ai besoin que ça bouge et je suis passionné par ce que j’entreprends », affirme avec fierté M. Mancuso.

Ce dernier a parlé de sa carrière de lutteur et promoteur à la FCL avant de donner de nombreux détails sur la prochaine édition du Shawicon qui se tiendra le 2 et 3 février 2019 au Digihub de Shawinigan en plus de donner quelques confidences sur la cinquième édition qui se tiendra en 2020.

Il a également souligné que la série « Rapaces » aura finalement un quatrième épisode, qui sera diffusé sous la forme de bande dessinée qui seront mélangés avec des vraies séquences filmées.

Grizzly Média dévoile enfin qui est le vrai super-héros de Shawinigan, son nom est Nino Mancuso.

Grizzly Média remercie ses partenaires : Garage Jim AutoAJC Fenextras Beauce,Beauce Boeuf , Studio Énergie Plus , Peinture +et Gestion Informatique P.C.

                 18813281_1959851020926375_2509112633048549384_n35628463_1999261650387443_5162070765851377664_nhqdefault

 

 

 

 

Philippe Laprise s’occupe de votre soirée avec humour

Texte et entrevue de Gabriel Gignac / Photo : Courtoisie

befunky-collage

L’humoriste Philippe Laprise était de passage à Saint-Georges le samedi 12 janvier dernier pour présenter son nouveau spectacle intitulé « Je m’en occupe » et le moins que l’on puisse dire est que celui qui sera en supplémentaire à la salle Alphonse-Desjardins du Cégep Beauce-Appalaches le 10 mai prochain a le savoir absolu sur comment s’occuper de faire rire les gens lors d’une soirée.

C’est devant une salle pleine que le comique est débarqué sur scène en dansant sur la chanson « Corrine » du groupe les Trois Accords. Après avoir repris son souffle, la vedette de la soirée à enchaîner les blagues et les anecdotes sur comment celui-ci s’occupe des choses chez lui et dans sa vie.

Philippe Laprise, qui en est à son troisième spectacle solo, s’est fait un cadeau en écrivant un spectacle où ce dernier a décidé de se faire plaisir et faire plaisir à son public. « Je ne réinvente pas l’humour, mais les gens aiment qui je suis et je suis Philippe Laprise à 100 % sur scène. Merci à tous pour votre amour, le reste je m’en occupe », conclut-il sur un ton amusé.

Il est possible de se procurer des laissez-passer pour le spectacle de Philippe Laprise, en supplémentaire le 10 mai 2019 à Saint-Georges, en téléphonant au bureau des Amants de la scène au 418-228-2455.

Grizzly Média remercie ses partenaires : Garage Jim AutoAJC Fenextras Beauce,Beauce Boeuf , Studio Énergie Plus , Peinture +et Gestion Informatique P.C.

                 18813281_1959851020926375_2509112633048549384_n35628463_1999261650387443_5162070765851377664_nhqdefault

 

Darius Kasparaitis voulait faire payer le prix à l’adversaire et détestait la défaite

Texte et entrevue de Gabriel Gignac / Photos : NHL

befunky-collage (1)

L’ancien défenseur de la LNH, Darius Kasparaitis, a toujours été reconnu pour ses mises en échecs violentes et son style de hockey robuste. Celui qui a gagné deux médailles aux Jeux olympiques avec l’équipe de la Russie est toujours bien présent dans la tête des amateurs de hockey et ce dernier continue de jouer et ce, plusieurs années après sa retraite.

« J’aime le hockey. Ce sport a toujours tout représenté pour moi et c’est encore le cas. J’ai toujours été compétitif et je détestais perdre. Mon style dérangeait, mais le hockey d’autrefois me permettait de pratique ce style. Je voulais faire le payer le prix à l’adversaire et vendre chèrement la peau de mon équipe », souligne le sympathique sportif.

Dans cette généreuse entrevue accordé à Gabriel Gignac de Grizzly Média, Kasparaitis parle de son amour du hockey et l’évolution de son sport, sa carrière, ses moments glorieux, ses mises en échecs parfois douteuses, comment il est passé d’ennemi juré à Pittsburgh à joueur populaire auprès des partisans et plus encore.

Darius Kasparaitis se présente sous ses vraies couleurs dans cette conversation remplie de nostalgie et d’amour du sport.

Grizzly Média remercie ses partenaires : Garage Jim AutoAJC Fenextras Beauce,Beauce Boeuf , Studio Énergie Plus , Peinture +et Gestion Informatique P.C.

                 18813281_1959851020926375_2509112633048549384_n35628463_1999261650387443_5162070765851377664_nhqdefault

Entrevue avec Oscar Souto d’Anonymus sur les 30 ans du groupe et leur nouvel album

Texte et entrevue de Gabriel Gignac / Photos : Courtoisie

befunky collage

Anonymus est un pionnier du métal au Québec et son chanteur Oscar Souto en est la voix depuis 30 ans, soit depuis la création de ce groupe en 1989. La rockstar a répondu aux questions de l’animateur Gabriel Gignac sur l’histoire du band et la sortie de son nouvel album, un huitième en carrière, prévu dans les prochaines semaines.

« Le plaisir a toujours été le secret de notre travail. On ne croyait pas faire 30 ans avec notre musique et faire des tournées un peu partout. Nous sommes récompensés pour nos sacrifices et nous sommes choyés en même temps de faire encore ce que nous faisons de mieux, jouer du Anonymus », souligne Oscar Souto.

Ce dernier a parlé de plusieurs histoires concernant le groupe, que ce soit ses débuts, la séparation avec Marco Calliari, les deux albums avec Mononc’ Serge et la possibilité d’un troisième CD avec ce dernier.

« La fameuse question du retour avec Mononc’ Serge. Pourquoi pas ? La balle est dans son camp, mais nous serions partants », déclare l’artiste.

Celui-ci a également parlé du futur album du groupe et a dévoilé le nom du premier extrait qui se nommera « menace de mort », tiré d’une histoire vrai concernant Oscar Souto. « Je ne veux pas trop donner de détails. Aujourd’hui tout est correct, mais j’ai écrit les paroles de cette chanson pour pouvoir me libérer de cet événement de ma vie », explique la voix d’Anonymus qui affirme que cette chanson sera assurément un moment fort en spectacle.

Est-ce qu’Anonymus aura une fin ? « Je ne crois pas, on va sûrement diminuer le nombre de spectacles car l’âge va finir par nous rattraper. Cependant, je crois que le groupe continue d’avoir du fun et les fidèles sont au rendez-vous. Il n’y a donc aucune raison d’arrêter », conclut avec le sourire Oscar.

Grizzly Média remercie ses partenaires : Garage Jim AutoAJC Fenextras Beauce,Beauce Boeuf , Studio Énergie Plus , Peinture +et Gestion Informatique P.C.

                 18813281_1959851020926375_2509112633048549384_n35628463_1999261650387443_5162070765851377664_nhqdefault