Réjean Côté : Ex-lutteur/humoriste et amoureux de Chucky

Texte et entrevue de Gabriel Gignac / photos : Courtoisie

BeFunky-collage

L’humoriste Réjean Côté gagne en popularité lors de chaque présence sur scène, rien de surprenant si on connaît le coloré personnage qui est un ancien lutteur professionnel et un amoureux avoué de la petite poupée tueuse, Chucky.

C’est tout d’abord sous les traits du catcheur Adam Dreed que Côté a fait sa marque au Québec. « Je voulais avoir un personnage désagréable avec des petites phrases que les gens se rappelleraient. Je n’avais pas vraiment le physique pour être impressionnant dans le ring, mais je pouvais apporter quelque chose à la lutte avec mon charisme », indique celui qui a déjà remporté le championnat de la défunte TUW de Thetford Mines.

Après avoir arrêté la lutte pour des problèmes de blessures importantes, Réjean, qui se cherchait un nouveau projet à opter pour l’humour. « Le côté micro était déjà présent avec la lutte et j’arrivais à faire rire les gens sous le personnage d’Adam Dreed. Je suis un bon raconteur et sans être plus brillant qu’un autre, je ne suis pas plus cave qu’un autre et j’aime donner mes idées sous forme de blagues en racontant des anecdotes de mon quotidien ou de l’actualité », raconte-t-il.

Le joker a parlé bien entendu de son amour pour Chucky dans cet entretien avec Gabriel Gignac. « Je n’avais pas 10 ans quand j’ai vu ce film et je me suis un peu reconnu dans l’histoire du petit gars qui tente de dire à sa mère que la poupée est méchante et que cette dernière ne le croit pas. J’ai été marqué par la poupée Chucky et son couteau. J’ai acheté dernièrement une vraie réplique de Chucky, je suis un peu fou car elle m’a coûté une fortune, mais l’amour n’a pas de prix », conclut avec le sourire Réjean Côté.

Celui-ci sera en spectacle au bar Le Dorimène de Lévis le 5 août prochain et il est possible de suivre ses activités dans l’humour et la lutte Victory Ring, sans oublier son podcast sur Facebook sous le nom de Réjean Côté – Humoriste.

Grizzly Média remercie ses partenaires : Doddly pizza ,Garage Jim AutoAJC Fenextras Beauce,Beauce Boeuf , Studio Énergie Plus , Les Douces Folies de Nickie et Gestion Informatique P.C. 

40680_461623825860_2662400_n

18813281_1959851020926375_2509112633048549384_n22656303_10203733114363759_1040414083_nhqdefault

La persévérance a permis à Christian Gilbert de devenir un champion de bras de fer

Texte et entrevue de Gabriel Gignac / Photo : Courtoisie

BeFunky-collage

Si les Beaucerons sont reconnus comme des honnêtes travailleurs, des persévérants et des gens fiers, le champion Arm Melter Series Christian Gilbert leur fait assurément honneur et démontre bien les valeurs de sa région natale. 

Le sportif, qui a déjà été un super athlète dans la discipline du lancé du javelot, est tombé un peu par hasard sur sa nouvelle discipline. Si ce dernier avoue qu’il n’était pas très bon au début, il souligne n’avoir jamais abandonné car il croyait en lui et adorait le défi du bras de fer.

L’athlète a persévéré et son travail lui a permis de réussir à vaincre 7-0 l’ancien champion canadien et mondial, Shawn Ross. « Je suis très fier de cet exploit », affirme avec le sourire le sympathique personnage natif de Saint-Georges.

Ce dernier, qu’on a pu voir dans l’émission ¨Bras de fer¨ à Z Télé a apprécié son expérience devant la caméra et mentionne qu’il est heureux de voir que les gens voient le sérieux de son sport et recommence à le pratiquer en plus d’ajouter que les gens le reconnaissent de plus en plus. « C’est plaisant de voir la reconnaissance des gens. J’aime m’impliquer dans mon sport en étant juge dans des compétitions amicales. Je serai d’ailleurs à Beauceville le 9 août prochain pour rencontrer les gens et juger les participants. J’ai hâte de venir voir mon monde et voir les paires de bras de la Beauce », conclut le sympathique membre de DAWT 41.

Grizzly Média remercie ses partenaires : Doddly pizza ,Garage Jim AutoAJC Fenextras Beauce,Beauce Boeuf , Studio Énergie Plus , Les Douces Folies de Nickie et Gestion Informatique P.C. 

40680_461623825860_2662400_n

18813281_1959851020926375_2509112633048549384_n22656303_10203733114363759_1040414083_nhqdefault

Entrevue avec l’architecte du rock canadien Randy Bachman

Texte et entrevue de Gbriel Gignac / Photo : Courtoisie

rb

Le fondateur du groupe The Guess Who et Backman-Turner Overdrive Randy Bachman, considéré par plusieurs comme l’architecte du rock canadien, continue de jouer comme dans son jeune temps, et ce même si celui-ci est désormais âgé de 75 ans. Grizzly Média s’est entretenu avec cette légende de la musique qui est aussi fier de son parcours comme musicien que celui de papa et grand-papa.

L’artiste, qui est officier de l’Ordre du Canada et qui a été intronisé deux fois au Canadian Music Hall Of Fame, est plus qu’honoré d’être un père et un grand-père encore à la mode. « Le plus bel honneur est de se faire dire qu’on est un bon père et un bon grand-père et qu’on est cool de continuer à jouer de la musique », indique le sympathique rockeur.

Ce dernier, qui sera en spectacle à Saint-Joseph en Beauce le 24 août prochain dans le cadre du Festival d’accélération de camions, a discuté de nombreux sujets avec l’animateur Gabriel Gignac, que ce soit ses influences, comment il a réussi sa carrière malgré son handicap à savoir lire la musique, l’histoire cachée de la pièce ¨American Women¨ et du pourquoi la pièce ¨Taking Care Of Business¨ est selon lui un genre d’hymne national qui est important pour tout le monde. Il a également révélé qu’il a travaillé récemment avec Yoan Garneau afin de l’aider pour le prochain album de ce dernier.

Finalement, la rockstar s’en promet pour le spectacle en Beauce. « Je promets que je vais jouer tous mes succès le 24 août prochain. Ce sera une belle fête », conclut Bachman.

Grizzly Média remercie ses partenaires : Doddly pizza ,Garage Jim AutoAJC Fenextras Beauce,Beauce Boeuf , Studio Énergie Plus , Les Douces Folies de Nickie et Gestion Informatique P.C. 

40680_461623825860_2662400_n

18813281_1959851020926375_2509112633048549384_n22656303_10203733114363759_1040414083_nhqdefault

Luna Caballera présente la féerie entre les chevaux et les artistes de cirque

Texte et entrevue de Gabriel Gignac / Photo : Courtoisie

BeFunky-collage

La troupe de cirque équestre Luna Caballera, qui est menée d’une main de maître par sa directrice artistique Marie-Claude Bouillon, présente aux spectateurs la féerie entre les chevaux et les artistes de cirque. Le nouveau spectacle ¨Le cueilleur d’arbres¨, un conte qui s’adresse à toute la famille sera présenté ce samedi 27 juillet 2019 à Saint-Prosper dans le cadre des festivités de Nashville en Beauce.

« J’ai découvert le spectacle équestre lors d’un voyage en Europe. J’avais déjà une formation artistique et ma passion pour les chevaux m’a poussé à développer ce genre d’événement ici au Québec. On existe depuis une vingtaine d’années déjà, nous étions même présent avant Cavalia. On présente un produit plus abordable et plus proche du public », souligne Marie-Claude pour présenter son projet.

Elle mentionne qu’il y en aura pour tous les goûts et que l’attraction est magique. Elle ajoute qu’il y aura même de la fauconnerie dans la présentation, assurément quelque chose d’unique dans un spectacle de cirque équestre dans la province.

Le spectacle ¨Le cueilleur d’arbres¨compte huit artistes et sept chevaux. La pièce est un texte de Marie Dumas et la mise en scène est signée par Anne-Marie Hivert.

Grizzly Média remercie ses partenaires : Doddly pizza ,Garage Jim AutoAJC Fenextras Beauce,Beauce Boeuf , Studio Énergie Plus , Les Douces Folies de Nickie et Gestion Informatique P.C. 

40680_461623825860_2662400_n

18813281_1959851020926375_2509112633048549384_n22656303_10203733114363759_1040414083_nhqdefault

Laurence St-Martin chante l’expérience de la fille des îles

Texte et entrevue de Gabriel Gignac / Photos : Facebook

BeFunky-collage

Un peu comme un vent de fraîcheur sur une île, Laurence St-Martin est débarquée dans le paysage musical québécois et la jeune chanteuse de 21 ans derrière les succès ¨Filles des îles¨ et ¨sans toi¨ surf présentement sur sa popularité. La jeune artiste débarquera à Saint-Victor en Beauce le 26 juillet prochain afin de faire vivre aux Beaucerons ses expériences qu’elle raconte dans son premier album ¨Filles des îles¨.

« Filles des îles parle de mes expériences de vie. C’est important pour moi de chanter des choses que j’ai vécues, de pouvoir raconter dans mes chansons mes histoires et livrer mes émotions », affirme en toute simplicité Laurence.

Cette dernière avoue n’avoir jamais pensé avoir une carrière musicale et souligne que le plaisir est la chose la plus importante dans sa carrière. « Dans ma famille, tout le monde joue de la musique et le fait pour le bonheur de jouer. J’ai la chance d’avoir une vie musicale professionnelle et j’aime le fait de pouvoir combiner ma passion en carrière », dit-elle.

La pièce ¨filles des îles¨ connaît un succès monstre sur YouTube avec plus de 180 000 vues, chiffre qui a dépassé largement les attentes de Laurence qui visait environ 20 000 vues.  « J’ai mis tout l’argent que je pouvais pour avoir un peu de visibilité avec ce clip en me disant que si j’avais 20 000 vues j’en aurais eu pour mon argent. C’est une belle surprise », raconte St-Martin.

La carrière de la jeune chanteuse ne fait que décoller et sa voix pourrait bien devenir une belle découverte musicale pour les Beaucerons qui ne la connaissent pas encore. Laurence St-Martin a hâte de se dévoiler et faire découvrir la fille des îles à Saint-Victor.

« J’ai très hâte d’être de la fête avec vous la Beauce », conclut Laurence.

Grizzly Média remercie ses partenaires : Doddly pizza ,Garage Jim AutoAJC Fenextras Beauce,Beauce Boeuf , Studio Énergie Plus , Les Douces Folies de Nickie et Gestion Informatique P.C. 

40680_461623825860_2662400_n

18813281_1959851020926375_2509112633048549384_n22656303_10203733114363759_1040414083_nhqdefault