Necro offre une orgie de violence avec son projet Blasting Gore Necropsy

Texte et entrevue de Gabriel Gignac / Photo : Courtoisie

Il aura pratiquement fallu 20 ans avant sa parution, mais le 1er album officiel de Blasting Gore Necropsy intitulé ¨Regurgitative Enema Glorification¨ qui contient des titres tels que ¨Fecal-Based Diet For A Better Living¨, ¨Reborn in Vomit¨ et ¨Necro-Erotic Suicide of Torment¨ offre un produit de qualité sous forme d’orgie de violence auditive.

Cet album est la célébration de nombreuses années de travail et pour le membre fondateur, Necro, un hommage à un ancien membre du band qui a décidé de mettre fin à ses jours il y a quelques années. Celui-ci a toujours cru au projet, malgré les embûches, les refus des dirigeants de compagnies de disques et d’impressions, sans oublier les longues pauses.

L’agressivité, le dégoût et l’absurde est de mise dans les pièces de ce band qui mélange le grindcore et le black métal. Le band ne craint pas les représailles et prône la liberté d’expression et de création, et ce, même si celui-ci aime bien rire des personnalités connues dans des titres comme ¨Mark Lépinne Is a Cereal Suckers (The Bloody Fruit Loops of Shit)¨, ¨Harper Likes Golden Shower¨, ¨Adolph Hitler Is My Darkest Grind Noise Ejaculation of Terror¨, ¨George W. Bush Is a Necro-Geronto-Zoophile¨, ¨Britney Spears Is Dead (Dance Gore Bitch Raping Mix)¨ sans oublier ¨Herbert Mullin Is My Prophet¨. Même la pochette de l’album, une image tirée du film ¨Porn Of The Dead¨, dérange énormément.

Le band a voulu pousser l’extrême de la violence et du dégeulasse selon Necroancien chanteur qui est désormais aux percussions pour Blasting Gore Necropsy.

Si le projet est pour l’instant que sur un album avec deux voix de chanteurs différents, la possibilité de faire des spectacles après la pandémie est bien présente. Gageons que quand le tout sera possible, cet gang de ¨sauvages¨ en mettra plein la vue et les oreilles et qu’ils tenteront de provoquer même les cœurs les moins insensibles.

Bravo de vous tenir debout les boys !

Maude Théberge : La sirène des abysses du métal

Texte et entrevue de Gabriel Gignac / Photo : Courtoisie

Si on voulait imager qui est Maude Théberge, on pourrait clairement choisir le personnage des sirènes dans les films d’épouvantes. Un peu comme une divinité, rien ne semble l’arrêter et elle est magnifique en surface avec sa voix classique, son violon ou son clavier. Cependant la muse est capable de crier et de déverser toute sa rage provenant des abysses quand elle décide de montrer son autre nature sur scène. Maude est une artiste accomplie et forte qui cache une personnalité débordante d’énergie et une certaine sensibilité quand on creuse un peu sous sa carapace.

L’artiste multi-instrumentiste, qui est connue comme la chanteuse et claviériste de Sanguine Glacialis et comme la violoniste de Valfreya, souligne que le métal, les instruments classiques sans oublier son amour pour la musique et les époques médiévales et vikings sont au centre de ses intérêts, ce qui est loin d’être surprenant quant on regarde le look de scène, les histoires dans les chansons et le style des compositions.

Dans cet entretien avec Gabriel Gignac de Grizzly Média, Maude a parlé de son parcours et sa démarche artistique et de sa fierté concernant le dernier album de Sanguine Glacialis, soit ¨Hadopelagic¨.

Maude a également discuté de sa passion pour la photo et d’être prise comme modèle pour des photos concernant de la nudité, mais fait de façon classique, qu’on peut qualifier d’artistique et de bon goût. Elle souligne qu’elle fait ce choix pour réaliser de belles photos dans un but de création et de démontrer la beauté du corps humain.

Maude Théberge est clairement une grande créatrice et une artiste à découvrir. On a déjà hâte d’entendre les prochains albums de Valfreya, Sanguine Glacialis, les autres collaborations sans oublier les Growlers Choir et la Fabrique de Monstres.

Dominike Audet : créatrice de petites douceurs sucrées et vedette du ¨Great Canadian Baking Show¨

Texte et entrevue de Gabriel Gignac / Photo : Courtoisie

Ancienne animatrice de radio vedette de Québec et romancière, la covid-19 a permis à Dominike Audet de découvrir chez elle une autre facette de sa personnalité créatrice en exploitant ses talents de pâtissière. La Québécoise participe à l’édition 2021 de la populaire émission de CBC, ¨The Great Canadian Baking Show¨, qui rassemble les meilleurs pâtissiers amateurs au pays.

L’énergie contagieuse de Dominike, qui se fait déjà comparer à Beyoncé, par sa démarche et son assurance est clairement un atout important pour l’émission et ceux qui l’écoutent. Cette dernière ne croyait jamais se lancer dans ce type de concours culinaire de la télévision, et ce, même si celle-ci était déjà une téléspectatrice assidue de ce spectacle du petit écran. Il faut dire que l’ancienne animatrice radiophonique trouvait que les personnalités qui participaient à se genre d’épreuve vivait carrément un stress épouvantable qu’elle même refusait de s’infliger. Son inscription s’est donc faite sur un coup de tête à la suite de sa perte d’emploi causée par la pandémie.

L’artiste des petites douceurs a lancé dernièrement son site Web http://www.sodominike.com où elle propose à sa clientèle ses nombreux délices. Dominike qui ne cache pas qu’elle aime bien prendre une petite bouchée de desserts dans la nuit alors qu’elle est doit supposément seulement nourrir les chats… propose la livraison dans le secteur de la Ville de Québec. Elle rêve d’ailleurs d’avoir pignon sur rue dans le futur afin de donner le seul et vrai amour qui sait combler le bonheur des gens, le plaisir coupable du bon dessert cochon et d’une œuvre d’art culinaire digne de ce nom.

L’émission ¨The Great Canadian Baking Show¨ est présentée le dimanche à 20 h à CBC.

Merci Dominike de nous donner plusieurs raisons de sourire en ta présence !

Rosa Laricchiuta se dévoile avec une puissance authentique sous Black Rose Maze

Texte et entrevue de Gabriel Gignac / Photo : Courtoisie

Confiante, forte, sexy, mais surtout authentique et puissante, Rosa Laricchiuta se dévoile comme jamais dans son nouveau projet, Black Rose Maze, un band de femmes qui brassent la cage dans un style hard rock sous l’étiquette de Frontiers Records SRL.

L’ancienne candidate de l’émission La Voix a signé une entente de quatre albums avec la promotion. Dans ce premier opus, la chanteuse offre des chansons intenses où l’on ressent bien les émotions notamment dans les pièces ¨In The Dark¨, ¨Maze¨ et ¨Let Me Be Me¨, sans oublier la pièce ¨Free¨, morceau qui avait déjà été entendu dans la carrière en solo de la Montréalaise.

Celle-ci offre également une belle pièce d’amour avec son ami Jeff Scott Soto, ancien membre de tournée pour Journey. ¨Laws Of Attraction¨ pourrait clairement jouer dans un film tel que Roméo et Juliette si on décidait d’y apporter une touche plus rock.

La rockeuse a souligné en terminant sa généreuse entrevue avec Grizzly Média en soulignant qu’elle travaille déjà sur un deuxième album avec sa gang de filles et qu’un premier extrait pourrait même être entendu à l’automne 2021.

On en redemande déjà, merci Rosa !

La meilleure amie de votre toutou est Karyne Fortin et le Plaisir des Moustachus

Texte et entrevue de Gabriel Gignac / Photo : Courtoisie

Ancienne coiffeuse de profession, Karyne Fortin, propriétaire du Centre d’accueil pour les chiens, ¨Le plaisir des moustachus¨ est une amoureuse des animaux et plus particulièrement une personne très douée pour être à l’écoute de nos toutous préférés avec qui elle a une connexion assez particulière. La meilleure amie des chiens agit non seulement comme une sorte de psychologue pour ses bêtes qu’elle a en pension mais également comme une professionnelle qui veut le bien de ses êtres qui sont parfois seulement mal comprise.

Le dicton dit qu’il n’a pas de mauvais chien, seulement de mauvais maître…ce qui n’est pas nécessairement faux. Selon Karyne, les chiens sont des animaux qui demandent parfois simplement à se faire comprendre, un peu comme des jeunes bébés qui ne parlent pas et qui ne peuvent pas vraiment décrire ce qu’ils veulent. Celle-ci est donc une personne ressource afin de travailler avec ses moustachus afin de comprendre la raison de leur agressivité, leur anxiété ou autres problèmes que ceux-ci vivent. Bref, la réhabilitation est au cœur des préoccupations de la Beauceronne.

Le dicton ¨une vie de chien¨ prend un tout autre sens pour les pensionnaires de Karyne et c’est bien tant mieux. Bravo Miss !